Illustration ou photographie ? 5 questions à vous poser

 In Non classifié(e), Packs de crédits iStock

Les visuels peuvent être décisifs… ou pas, pour un projet. Choisissez le bon et votre création se démarquera. Choisissez le mauvais et votre message sera confus ou, pire encore, mal interprété.

L’utilisation d’illustrations au lieu de photos peut capter l’attention sur certains projets, valoriser des thèmes que la photographie ne peut pas et clarifier le sens des mots sur une page ou un site Web.

Mais avant d’opter pour une illustration, il est important de tenir compte de tous les paramètres de votre projet. Nous avons rencontré Jennifer McCormick, illustratrice iStock et graphiste basée en Ontario, et Cathy Cahill, graphiste dans l’enseignement supérieur à Boston, pour comprendre quelles questions elles se posent avant de choisir entre illustration ou photo.

Est-ce que cela a du sens pour la marque ?

327748_Newscred_Illustrations_Article_1.jpg

La pertinence ou non d’une illustration pour votre projet dépendra largement de la marque. Jennifer McCormick, par exemple, a récemment été contactée par une marque qui souhaitait une étiquette pour sa bouteille de sauce piquante. Elle a immédiatement et assez naturellement pensé à une illustration. « Vous voulez quelque chose de plus gai pour votre produit. Et je pense que l’on peut obtenir un visuel plus ludique avec l’illustration. »

Souvent, les clients s’adressent à Jennifer McCormick avec une demande assez basique. Qu’il s’agisse d’une présentation PowerPoint ou d’un site Web, l’enjeu est de le rendre visuellement plus attrayant. « Ils veulent y intégrer leur marque et ne savent pas comment faire ». « Alors je vais étudier le style et mon ressenti sur la marque et explorer des moyens d’améliorer visuellement l’expérience utilisateur. » Parfois, cela signifie utiliser des icônes pour donner une direction. D’autres fois, proposer une illustration audacieuse.

Et, même si une marque n’a jamais utilisé d’illustrations, vous pouvez toujours en envisager une pour l’aider à se démarquer. Pour Jennifer McCormick, « les utilisateurs surfent toute la journée et se retrouvent face à un flot continu de visuels. Qu’est-ce qui va retenir leur attention ? Avec la couleur et la stylisation, vous pouvez choisir un parti pris très marqué ». « Cela peut permettre à votre créa de vraiment sortir du lot. »

Est-ce que cela peut fonctionner avec mon audience ?

327748_Newscred_Illustrations_Article_2.jpgOk, une illustration peut aider une marque à se démarquer. Mais il s’agit aussi de tenir compte de votre public et de ce qu’il s’attend à voir. Cathy Cahill rappelle que si, par exemple, votre objectif est de toucher des voyageurs potentiels avec des idées de voyage, ceux-ci s’attendent plutôt à voir de belles photos de destinations qu’un dessin de palmier.

« Les illustrations peuvent être moins réalistes », dit-elle, notant aussi qu’elles fonctionnent bien pour les éléments fantastiques, comme les dragons volants ou autres, que vous ne pouvez pas illustrer avec une photographie. Pour elle, les couvertures de livres sont de bonnes sources d’inspirations illustratives. « Romans d’amour, fiction pour jeunes adultes… les couvertures de livres sont conçues pour un public spécifique. »

Pour Cathy Cahill, les illustrations sont également essentielles pour créer une rupture avec du texte sur une page, que ce soit dans un magazine, sur un article de blog ou tout autre document avec beaucoup de texte. « Cela aide à connecter le lecteur à une histoire. Et il faut que l’œil puisse se reposer du texte. »

Tout comme une illustration accrocheuse peut attirer l’attention d’un lecteur, une mauvaise image peut repousser votre audience. « La société est très en phase avec le marketing », rappelle Jennifer McCormick, soulignant que le public remarque des images qui ne représentent qu’une race, un groupe d’âge ou un sexe. Et qu’elle n’a pas peur de le souligner », ajoute-t-elle. Et, l’illustration donne aux entreprises l’opportunité d’intégrer leur audience dans l’histoire de la marque. Elle donne la possibilité d’utiliser des couleurs, des lignes et d’autres éléments de conception pour défier les stéréotypes.

Quelle est la durée de vie de mon projet ?

Certains projets, comme un article sur les réseaux sociaux, peuvent avoir une durée de vie plus courte, alors que d’autres, comme un article de blog, ont souvent vocation à durer. Et, bien que les photos et les illustrations deviennent datées, le temps de vie d’une illustration semble plus long.

« Des éléments comme les vêtements et les téléphones portables deviennent vite datés même sur des photos d’il y a juste un an », observe Jennifer McCormick. Mais, étant donné le temps nécessaire pour créer des illustrations, elles peuvent ne pas être aussi efficaces pour des sujets plus éphémères.

Jennifer McCormick souligne également que certaines tendances culturelles actuelles influencent les illustrations, avec des séries comme Stranger Things qui remettent à la mode les années 80. Cela peut créer une connexion pertinente avec votre public sur le moment, mais cela peut aussi vieillir plus rapidement.

Pour certains éléments illustratifs, comme l’iconographie, la durée de vie est plus longue. même si eux aussi peuvent avoir besoin d’un rafraîchissement régulier. « Actuellement, le style est net, les lignes simples et on note une absence de couleur », indique Jennifer McCormick.

Quel sentiment est-ce que je veux évoquer ?

327748_Newscred_Illustrations_Article_4.jpg

Selon votre sujet, une illustration peut transmettre une émotion plus forte ou une idée plus abstraite qu’une photographie.

Jennifer McCormick, a travaillé, dans le passé, pour une compagnie d’assurance. Elle se souvient s’être beaucoup appuyée sur la photographie car elle était capable de transmettre le sentiment de sécurité. « Je pense que vous pouvez trouver un moyen de valoriser la sécurité avec une illustration, mais je pense qu’il y a plus d’émotion avec des représentations d’humains. »

Mais, elle remarque que les illustrations peuvent bien fonctionner pour des sujets plus graves comme la maladie mentale et la maltraitance. « Vous pouvez représenter des personnes avec respect et dignité, d’une manière plus douce ».

Cathy Cahill valide entièrement cette option. « Vous devez réfléchir à comment faire passer l’idée ? » Dans l’enseignement supérieur, s’il s’agit de recruter des étudiants, ils doivent être visibles sur le campus. Mais si c’est un concept plus abstrait, comme les fichiers dans le cloud, nous allons chercher une illustration. »

Le travail de Cathy Cahill sur le magazine des anciens élèves prouve que les illustrations fonctionnent aussi bien pour des sujets sophistiqués que pour d’autres plus amusants. « Tout se résume finalement à : quelle est la meilleure façon de représenter l’idée principale ? »

Quel est votre budget ?

En tant qu’illustratrice, Jennifer McCormick sait qu’elle peut créer la bonne illustration pour ses clients. Mais elle sait aussi que tous les clients n’ont pas le budget pour une illustration sur-mesure. « Vous n’êtes pas payée pour illustrer ou faire de la photographie lorsque vous êtes embauchée comme graphiste », explique-t-elle. « Donc, j’utilise une banque d’images pour combler ce besoin. »

Au-delà des illustrations complexes faites pour un usage éditorial, iStock propose des illustrations et des vectoriels qui peuvent aider les graphistes à réaliser des projets plus rapidement, comme des templates modifiables et des frames d’histoires Instagram qui facilitent la création d’importantes quantités de contenu pour les réseaux sociaux. Avec une variété de styles : du rétro aux croquis, vous serez en mesure de trouver le bon contenu pour n’importe quelle marque… et budget.

Trouvez des illustrations et vectoriels pour permettre à votre prochain projet de se démarquer. 1091656182, beastfromeast | 1090785492, borchee | 1161016565, filo | 980647848, miakievy | 455433265, smartboy10 | 1129020651, JDawnInk | 96420431, Jayesh | 1085069872, filo