4 raisons de préférer une photo banque d’images sous licence à une image gratuite

 In Packs de crédits iStock

Soyons honnête, la tentation de choisir un visuel de banque d’images gratuit est grande, en particulier lorsque les délais et les budgets sont serrés. Mais il ne s’agit pas uniquement du prix d’une image. Nous avons échangé avec Heather Cameron, directrice gestion des risques juridiques chez iStock, et le designer senior, Paul Braga, pour connaître leur avis sur les raisons pour lesquelles il vaut tout de même mieux dépenser un peu d’argent pour obtenir une image sous licence. 

Rester couvert, légalement parlant.

L’une des meilleures raisons de télécharger une image à partir d’un site comme iStock au lieu d’un site gratuit est la protection juridique. Elle se présente sous plusieurs formes : En premier lieu, avec chaque image iStock, vous obtiendrez une indemnisation de 10 000 $. Cela signifie que si vous vous retrouvez face à une quelconque réclamation ou poursuite en matière de droit d’auteur, iStock paiera les factures légales jusqu’à 10 000 $. Si vous voulez être encore plus sécurisé.e, vous pouvez ajouter une indemnisation supplémentaire qui peut aller jusqu’à une protection illimitée.

Dépenser un petit montant au début d’un achat pour éventuellement économiser plus de 10 000 $ est évidemment un bon compromis, mais cela va au-delà. « La plupart de ces sites photo gratuits ne disposent pas d’équipes de service client réactives, encore moins d’une équipe juridique », explique Heather Cameron. « Chez iStock, si un photographe veut faire valoir un problème de droit d’auteur sur une photo que notre client.e a achetée sous licence, l’équipe que le photographe doit appeler est bien identifiée. Dans le cas d’un site photo gratuit, le photographe pourrait être obligé de vous appeler directement. » Ainsi, non seulement vous êtes exposé.e à des frais juridiques potentiellement exorbitants, mais vous devez également répondre à tous les appels, gérer vous-même les démarches administratives et même éventuellement des RP de crise.

Savoir exactement quels sont vos droits d’utilisation des images

« Je ne saurais trop insister : le simple fait de télécharger une image à partir d’un site gratuit ne signifie pas que vous puissiez en faire ce que vous voulez », rappelle Heather Cameron. « Il existe encore des termes et conditions, et généralement, seuls les sites de photos payants sont clairs sur ces termes. » Ainsi, si vous utilisez un site photo gratuit, vous ne réaliserez peut-être même pas que vous enfreignez vos termes lorsque c’est le cas. Un site payant est beaucoup plus clair sur ces conditions au moment de l’achat.

Au-delà de la photo elle-même, il y a des problèmes d’autorisation concernant ce qui est représenté sur la photo. Par exemple : des monuments célèbres, les logos de marque et même les personnes présentes sur la photo. « Dans certains cas la photo elle-même n’est pas la cause de la revendication du droit d’auteur, mais le sujet représenté », explique Heather Cameron. « Et non cela n’arrive pas qu’aux autres, il existe des services de réclamations de droit d’auteur qui explorent Internet pour déposer des requêtes. C’est une autre source de revenus, et c’est le droit de ces créateurs de chercher à les récupérer. » Citons pour exemple : un simple modèle testé pour une entreprise de café qui a été condamnée à une amende de plus de 15 millions de dollars, non pas parce que la photo elle-même enfreignait la loi, mais parce que la ressemblance du modèle oui. Une banque d’images prend le temps de vérifier les photos non seulement pour les droits d’auteur, mais aussi la propriété intellectuelle et les ressemblances comprises dans les photos. Cela signifie que ces éléments sont également largement couverts par la protection que nous avons soulignée ci-dessus.

Obtenir une qualité d’image adaptée à votre marque

Aujourd’hui, des sites comme iStock mettent au premier plan l’enjeu d’authenticité en demandant à nos photographes de produire des images de qualité professionnelle sans sacrifier à la qualité. Cela signifie que lorsque vous achetez une licence pour une image, vous obtenez une qualité qui semble elle-aussi naturelle. Paul Braga a toujours commencé ses recherches de photos avec des images payantes, avant même de travailler pour un site qui les fournit. « Les images payantes sont généralement meilleures, car elles ont fait l’objet d’un travail artistique en amont, encadré par une équipe de créatifs qui comprend et connaît bien le secteur et ce qui fait une bonne image », souligne Paul Braga. D’un côté vous avez des sites Web gratuits qui prennent le contenu de n’importe quel photographe et, dans la majorité des cas, ces photographes mettent en ligne directement sur le site toute leur photothèque, sans travail d’éditing. Et en face, des intervenants comme iStock, mettent en place un processus de contrôle extrêmement exigeant. Dans certains cas, l’équipe de création interne a briefé précisément les photographes.

Cela dit, il peut arriver qu’une image gratuite puisse offrir la qualité dont vous avez besoin, en particulier lorsque la ressemblance d’une personne n’est pas impliquée. « Parfois, pour obtenir des images d’un objet ou d’un paysage vous pouvez opter pour un site gratuit », reconnaît Paul Braga. « Mais cela dépend vraiment de votre public. Avez-vous besoin de ce visuel pour une présentation interne destinée à 5 personnes ? Ou une publicité sur Instagram qui va s’adresser à 5 millions de personnes. » À la fin de la journée, vous disposez de davantage d’options, d’une meilleure direction créative et finalement d’un point de départ créatif plus sûr lorsque vous achetez une image sous licence.

Adapter vos images à votre projet

Le dernier élément clé de ce puzzle est le nombre d’options que vous obtenez lorsque vous payez pour acquérir une photo sous licence au lieu de la télécharger gratuitement. La plupart des sites gratuits ont un UX inférieur à la normale et très peu d’options pour votre image. Sur iStock, vous aurez le choix de la résolution et vous aurez même un compte sur lequel vous pourrez consulter vos téléchargements pour faire le point sur ce que vous avez. Les sites gratuits ne sont pas toujours aussi simples.

Pour être honnête, la plupart des concepteurs sont équipés pour redimensionner et rogner une image, mais Paul Braga souligne que les options des sites de photos de banque d’images peuvent aider les professionnels non créatifs. « Si vous êtes graphiste et que vous avez besoin d’images, il est intéressant de disposer de plusieurs options de taille de visuel pour faciliter le téléchargement d’une photo pour votre projet final, qu’il s’agisse d’une publication pour les réseaux sociaux ou d’une brochure », explique-t-il. Quoi qu’il en soit, vous vous donnez plus de possibilités avec l’octroi d’une licence pour une image. Et, pour revenir au sujet du service clientèle évoqué par Heather Cameron, vous aurez un recours en cas de téléchargement incorrect de l’image. Il s’agit de vous couvrir pour les besoins de votre projet. Un petit investissement initial vous permettra de réaliser finalement un meilleur travail, mais aussi de vous protéger des frustrations juridiques.

Parcourez nos images exclusives et vidéos engageantes sur iStock, et boostez votre créativité maintenant.943986206, lechatnoir